La pratique

Taisen Deshimaru disait « Le vrai zen, c’est zazen. Seulement s’asseoir. » qu’on appelle Shikantaza. Le zazen, littéralement le zen assis repose sur trois piliers : posture, respiration et état d’esprit.

La Posture assise : Zazen

    On s’assoit sur un zafu (coussin) en croisant les jambes ou sur un banc de méditation. On pousse le sol avec les genoux et en direction du ciel avec le sommet du crâne. La colonne vertébrale est tendue, sans crispation, bassin légèrement basculé vers l’avant. Le menton est rentré, la nuque bien droite. Les doigts de la main gauche sont placés sur la paume de la main droite, pouces horizontaux, de manière à dessiner un bel ovale. Les mains reposent sur les cuisses, le tranchant plaqué contre le ventre. Le regard tombe à 45° devant soi, sans rien fixer de particulier.

     Dans cette posture assise, l’homme devient véritablement un intermédiaire entre le ciel et la terre. On est dans le ressenti, dans l’expérience avec le corps plutôt que dans l’intellect. Zazen c’est donc pratiquer corps et esprit en unité. Zazen est difficile, surtout au début. Mais s’il n’y a pas de difficultés, rien n’est efficace. Et si on patiente, tout le monde y arrive.

     Zazen, c’est la plus haute posture, c’est une sainte posture, c’est l’ultime étape, l’âge adulte de l’être spirituel.

Vidéo de démonstration de la posture